FÊTES DES QUATRE SAISONS.

 ÊTES DES 4 SAISONS !

Oui la Fête

Fête à souhaiter

Fête à danser

Fête à chanter

Tout au long de l'Annnée

 ***********

L'EPIPHANIE fête des Rois

6 Janvier

 

La Marche des Rois

De bon matin,
J'ai rencontré le train
De trois grands Rois qui allaient en voyage,
De bon matin,
J'ai rencontré le train
De trois grands Rois dessus le grand chemin.

Venaient d'abord les gardes du corps,
Des gens armés avec trente petits pages,
Venaient d'abord les gardes du corps
Des gens armés dessus leurs just'au corps.

Puis sur un char,
Doré de toute part,
On voittrois rois modestes comme d'anges
Puis sur un char,
Doré de toute part
Trois rois debouts parmi les étendards.

L'étoile luit
Et les Rois conduit,
Par longs chemins,
Devant une pauvre étable,
L'étoile luit
Et les Rois conduit,
Par longs chemins devant l'humble réduit.

Au fils de Dieu
Qui naquit en ce lieu
Ils viennent tous présenter leurs hommages,
Au fils de Dieu
Qui naquit en ce lieu
Ils viennent tous présenter leurs doux vœux.

De beaux présent,
Or, myrrhe et encens
Ils vont offrir au maître tant admirable
De beaux présent,
Or, myrrhe et encens
Ils vont offrir au bienheureux enfant.

 

LUCIE le 13 Décembre

                                 STE LUCIE en SUEDE

Dans toutes les familles suédoises, on fête Ste LUCIE le matin du 13 Décembre . Chaque entreprise, école ou ville choisit sa propre Lucie, qui vêtue d'une longue robe blanche et coiffée d'une couronne garnie de bougies, apporte sur un plateau, le café et les brioches au safran.

                                                                

Il arrive aussi qu'elle serve une boisson chaude, un vin épicé appelé GLÖGG.

Filles et garçons se réunissent autour du lit des parents. La plus jeune des filles, s'avance toute illuminée et portant un plateau sur lequel sont disposés des mets pour le petit déjeuner : un café fumant, des brioches au safran, des gâteaux au gingembre en forme d'étoile, de pantin ou de coeur Les enfants chantent des chants traditionnels.

Sainte Lucie est souvent accompagnée de ses demoiselles et de ses garçons d'honneur eux aussi vêtus de blanc et qui chantent des chansons traditionnelles.

Les jeunes filles enfilent une longue robe blanche ceinturée de rouge ainsi que la plus jeune des filles qui coiffe une couronne de bougies blanches allumées sur la tête.

                Les garçons portent des chapeaux terminés par une étoile !

 

LA STE CATHERINE d'Alexandrie

se fête le 25 Novembre.
Jeune érudite d'Alexandrie, dont l'existence est d'ailleurs contestée par les historiens, Ste Catherine est devenue la patronne des étudiants, des philosophes et des jeunes filles.
Elle aurait été martyrisée sous l'empereur Maxence
 pour avoir refusé de sacrifier aux dieux.
Au moyen âge, l'usage s'établit de vêtir, d'orner et de coiffer les saints dans les églises. Seules les filles célibataires se chargeaient de renouveler la coiffe de Ste Catherine le jour de sa fête.

Ce jour là, on confectionnait 'les coeurs de Ste Catherine', Petits gâteaux aux fruits confits que l'on offrait aux 'Catherinettes'.
Pour les dictons :
A la Sainte Catherine, Fais moudre ton blé.
A la Sainte Catherine, Le feu dans la cuisine (dans la cheminée).
A la Sainte Catherine, Le porc couine.
A la Sainte Catherine, L'hiver s'aberline (arrive),
A la Sainte Barbe (30 novembre) il est aberliné (arrivé)
De Sainte Catherine à Noël, Gros fois mortel (Gascogne)
Entre Catherine et Noué, Tout bois est bon à planter (Bretagne)
Entre Noué et Cateline, Tout bois prend racine (Ille et Vilaine
)

(transmis par mon amie Catherine la Fée Auristelle)
 

Le 22 Septembre nous fêtons

SAINTE CECILE

Patronne des Musiciens

  

'Cécile vient de lys du ciel, chemin des aveugles, laborieuse pour le ciel (lia). Il peut encore signifier manquant de cécité ; il viendrait encore de caelo, et leos, ciel et peuple. Elle fut un lys céleste par la pudeur de virginité; ou bien elle est appelée lys parce qu'elle, posséda la blancheur de pureté, la verdeur de conscience et l’odeur de bonne réputation. Elle fut la voie des aveugles, par les exemples qu'elle offrit; le ciel, par sa contemplation assidue, et lia, laborieuse par ses bonnes oeuvres continuelles. Cécile veut encore dire ciel, parce que, selon Isidore, les philosophes ont dit que le ciel est tournant, rond et brûlant. Dé même, Cécile fut tournante par assiduité au travail, ronde par persévérance, brûlante par charité ardente. Elle manqua de cécité par l’éclat de sa sagesse ; elle fut le ciel du peuple, parce que dans elle comme dans un ciel spirituel, le peuple regarde le soleil, la lune et les étoiles, c'est-à-dire regarde pour les imiter et la perspicacité de sa sagesse, et la magnanimité de sa foi, et la variété de ses vertus. ' 

 

Qui ne  la connaît pas  !Chaque villes , villages ,bourgs et municipalités célèbrent la Sainte Cécile ! Autrefois c'était en grande pompe donnant lieu non seulement au défilés des fanfares aux noms si riches : 'La Lyre ' ,'La Fraternelle ' etc ,etc !Tous se trouvaient à l'église pour la grand messe ,  Vins d'honneur suivit de Banquets et autres régals , cette journée se terminait  par un bal!

Vous trouverez de plus amples infos dans

'La Légende Dorée' de Jacques de Voragine !

Halloween

  

HALLOWEEN.....

LA PEUR de JEAN PERROT


Fait pas chaud c’soir mon gars, dit le patron boulanger à son p'tit mitron de Jean Perrot, fils d'Alphonse du même nom. Tu passes par le Bois du Loup pour rentrer chez toi petiot ?

Ben oui patron, comme d'habitude.

La conversation s'arrête là. Jean termine le rangement du fournil, dénoue son tablier blanc de farine et laisse ses espadrilles également poudrées pour enfiler ses gros brodequins. Puis il jette sa pèlerine noire sur ses épaules, enroule le cache-nez gris tricoté par sa mère, se coiffe de sa casquette à oreillettes, dit « b'soir patron » et sort du fournil pour s'engager dans la petite rue Des Grues éclairée par le quinquet jaune accroché juste au-dessus de la boulangerie ...La nuit est tombée depuis belle lurette en ce soir de trente et un octobre mille neuf cent vingt. En tournant le coin de la rue, la nuit le happe – il n’y a plus de quinquet ! Habitué, Jean ne s'en formalise pas et marche d'un bon pas sur le chemin bordé de palisses en chantonnant une rengaine à la mode. Une fois le champ communal traversé, il arrive aux abords du Bois du Loup. Matin et soir il le traverse sans appréhension, malgré les histoires sinistres que les uns et les autres racontent sur le lieu. Arrivé à la fourche des Quatre Chênes, il prend le chemin de droite comme toujours, mais une drôle d’idée se glisse tout à coup insidieusement à son esprit. Et s’il s'était trompé, s’il n’avait pas pris le bon chemin ?

Mais non, j'me suis pas trompé ! soliloque-t-il à voix haute, mais en s’arrêtant quand même.
La nuit épaisse a l’air d’attendre et Jean frissonne. Une sourde crainte commence tranquillement à l'envahir. Bientôt, le hululement d'une chouette en chasse le fait sursauter et une branche craque, là, tout près, semble t-il. Il hâte le pas tout en se retournant. Quelqu’un ou quelque chose le… suit ! Du coup, les sombres histoires qu'il a entendues lui reviennent en mémoire.
– C'est des « menteries » ! se dit-il dans un chuchotement qui en appelait d’autres.Jean n’est pas un froussard. Allons, il a quatorze ans ! Il est costaud et son esprit est bien trop clair pour se laisser emporter par les contes des vieux auxquels il ne croit d’ailleurs pas. Mais le vent siffle fort dans les arbres et les lamentations qui se répercutent en écho ne le rassurent pas, vraiment pas ! Pas plus que le martèlement des pas sur le tapis automnal ou le souffle accéléré d’un animal en course qui se rapproche dangereusement. Au bord de la panique, Jean s'accroupit, ferme les yeux et pose instinctivement les mains sur la tête.

                                          Il était temps !

Un frôlement d’ailes immenses laisse tout à coup traîner une odeur délicate et inconnue autour de lui. Comme il tremble notre gars, si sûr de lui ! Il n'a qu'une envie, celle d’arriver à la maison. Mais il ne sait plus où il en est et ce chemin ne semble pas vouloir finir tandis qu’il court parmi les herbes et que les ronces l’agrippent au passage. Les sanglots et les déchirantes lamentations se mêlent aux Vloum ! Vloum ! derrière lui. Il a chaud et pourtant, il tremble de froid et de peur.

Jean finit par se cacher derrière le tronc d'un vieil ormeau. La curiosité est plus forte que sa peur. L’odeur suave, le froissement qui rappelle la nappe de soie étendue dans le vent et les pas, légers comme le « pianoti » de la pluie sur le feuillage des arbres, le surprennent. Stupéfait, il se fige devant la silhouette d’un homme enveloppé par les brumes et dont le visage, qu’il capte furtivement, a des yeux de saphirs remplis de larmes. En claquant des dents, l'enfant se serre encore plus contre le tronc. La créature l’a-t-elle entendue ?

Alors qu'elle semblait partir, elle s’arrête brusquement. Jean est terrorisé.

– Ô non ! appelle-t-il du plus profond de son être en réclamant la protection de anges, de Dieu, de tous les saints du paradis et surtout, celle de la Madone !

Dans un élan, la créature prend soudain son envol.

Il ne sait combien de temps il attend. Épuisé, il s’endort. Le chant lointain d'un coq le réveille. Dans le glissement argenté de l'aube sur la cime des arbres, il s’éveille. L’air est frais, le premier matin de novembre est là. Trempé de sueur, les cheveux emmêlés et toujours acagnardé contre le tronc de l'ormeau, c'est ainsi que son père et les voisins, qui l'ont cherché toute la nuit, le trouvent !

Réconforté, réchauffé, Jean est sauvé !

Ben mon p'tiot sais tu pas qu' la nuit de Samain est propice aux 
rencontres bizarres ? T' savais ben ça tout d' même ?  Fallait pas l’ prendre, le Bois du Loup, j' l'avais ben dit… lui chuchote Clélie, sa grand-mère.

Oui il le savait, mais il a passé outre.

Après les émotions, les braves gens ont pensé que le gamin d'Alphonse en avait rajouté. Puis le temps a suivi son chemin et l'oubli est venu. Mais lui  n'a pas oublié, même si il n'en parle pas. Parfois, en traversant le Bois du Loup pour rejoindre le fournil, il se surprend à se demander comment il réagirait maintenant qu'il est devenu un jeune gars de vingt ans…

Puis un jour d'automne, en élaguant le Bois du Loup, le cantonnier du coin trouve les restes de ce qui semble être un homme enroulé dans de grandes ailes de soie cendrée. Près du visage aux yeux clos, deux saphirs et des perles de cristal scintillent. Jean se rend sur place. En scrutant la créature aux traits angéliques, il en vient à se demander si elle n’avait pas plutôt été son… sauveur !
Saphirs et perles ont été ensevelis avec les restes dans la conche de l'Eau qui Chante, pas très loin de la source du même nom. L'année suivante, au mois de Mai, des surgeons d'Aubépine ont poussés, on ne sait pas comment !    

 La légende ne dit-elle pas que l'Aubépine

 est le Bois de MAI de L'AUTRE MONDE? 

               Le mystère n'a jamais était éclairci et reste entier.
                                            (Jean Perrot est mon père)



                                            Jeanne  Chanteplume

  

Sous-pages :

Commentaires (10)

1. Bumglulge (site web) 03/09/2012

jnCUYpnS longchamp pliage XAuyQktjJS .<a href=http://achatlongchampsacensoldes.info>sac longchamp pas cher</a>. cXfcMNd http://achatlongchampsacensoldes.info

2. keboorkirunny (site web) 09/09/2012

ulhkwlyfj chaussures louboutin zghbabtynw <a href=http://achatchirstinloubtinenlgine.info>christian louboutin pas cher</a> aigckev http://achatchirstinloubtinenlgine.info

3. advalerar (site web) 21/10/2012

choad <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>louis vuitton sac</a> aonhur <a href=http://frdeabercromfitchmagasinn.info>abercrombie france</a> zbrxe http://frdeabercromfitchmagasinn.info gqoo

4. advalerar (site web) 21/10/2012

fptlo <a href=http://frdeabercromfitchmagasinn.info>abercrombie</a> ihoky <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>sac louis vuitton pas cher</a> dqztqi http://frdeabercromfitchmagasinn.info lpwi

5. advalerar (site web) 22/10/2012

sktls <a href=http://frdechaussuresloubutinnmagasin.info>chaussures louboutin</a> mwhfn <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>louis vuitton sac</a> kngklj http://frdeabercromfitchmagasinn.info fsxr

6. moncler (site web) 24/10/2012

sozcn <a href=http://www.acheterdoudounnesenligne.com>doudoune moncler </a>

7. doudoune moncler (site web) 25/10/2012

asrln <a href=http://www.acheterdoudounnesenligne.com>doudoune moncler </a>

8. Tairuffikalry (site web) 07/11/2012

abtro rhwjo whlhy <a href="http://www.achatxsaclongchamppascher.info/">sac longchamp</a> vmdkjd FÊTES DES QUATRE SAISONS. - IL ETAIT UNE FOIS ...... CHANTEPLUME zbpbxdh <a href="http://www.frzasacvuittonpascher.info/">http://www.frzasacvuittonpascher.info/</a> nanocdy finwd

9. Tairuffikalry (site web) 07/11/2012

FÊTES DES QUATRE SAISONS. - IL ETAIT UNE FOIS ...... CHANTEPLUME sjhfho slevmij durfjs <a href="http://www.frzasacvuittonpascher.info/">louis vuitton pas cher</a> fszqj zxsjazyc <a href="http://www.fricchaussuresjordnnpascher.info/">air jordan pas cher</a> elaisxp ymfzm

10. JageWaydrarve (site web) 29/11/2012

uggs outlet why X Dh mulberry bags

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×